Le kan ha diskan, que l’on peut traduire par « chant et contre-chant », « chant et re-chant » ou « chant et déchant », est, en Bretagne, une technique de chant à danser a cappella traditionnel et tuilé en breton, pratiquée à deux ou plus.

Le meneur (kaner) ou la meneuse (kanerez) chante le couplet qui est repris ensuite par le ou les autre(s) chanteur(s) (diskaner(ien)), démarrant sur les dernières syllabes du précédent. Traditionnellement pratiqué a cappella, on entend beaucoup ce type de chant en festoù-noz pour faire danser les personnes présentes, bien que nombre de chanteurs interprètent des chansons à écouter ou à la marche avec la même technique. Il est principalement pratiqué en Centre-Bretagne (Kreiz Breizh en Breton) par un couple ou un trio généralement. Par contraste, ce qu’on appelle « chant à répondre » désigne un chant sans tuilage mené par un soliste auquel répondent plusieurs personnes, en Haute-Bretagne, ou dans une large partie du Vannetais notamment. Cette pratique a été inscrite à l’Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France en 2013.

(Wikipedia)

Les cours de kan ha diskan et kan a-boz au CCB/KSL pour l’année scolaire 2018-2019 : cliquez ICI.

Ecouter du kan ha diskan depuis notre site : « Bro-Dreger-09-12-LeGraet-LeRoux-Plin »

Toujours à partir de notre site  Editions musicales :